La fosse aux ours
Parution : 15/03/2018
ISBN : 9782357071285
256 pages

20.00 €

Cantoni le volontaire

Voici les aventures de Cantoni, jeune volontaire garibaldien. Amoureux de la liberté, de l'Italie et de la belle Ida, notre héros sauvera Garibaldi à la bataille de Velletri en 1849. Seul, Gaudenzio, prêtre jésuite semble vouloir contrarier le destin glorieux de Cantoni.

Voici les aventures de Cantoni, jeune volontaire garibaldien. Amoureux de la liberté, de l'Italie et de la belle Ida, notre héros sauvera Garibaldi à la bataille de Velletri en 1849. Seul, Gaudenzio, prêtre jésuite semble vouloir contrarier le destin glorieux de Cantoni.
Garibaldi retrace avec émotion la vie de Cantoni en y ajoutant des épisodes romanesques. Parfois, il délaisse son jeune héros pour rendre hommage aux braves qui se battirent pour l'Italie et qui mouruent pour elle sur les champs de bataille.

La rédaction de ce livre s'inscrit pour Garibaldi dans un devoir de mémoire même s'il reconnait, dans la préface, le souhait de se procurer par ce travail un honnête salaire.

« Ne pouvant faire autre chose, j’ai jugé bon de recourir à la plume :
1° Pour rappeler au souvenir de l’Italie plusieurs de ses braves qui moururent pour elle sur les champs de bataille. Quelques-uns, les plus éminents peut-être, sont connus, mais beaucoup dorment ignorés, qui n’étaient pas moins dignes. C’est pourquoi cela me semble un devoir sacré.
2° Pour m’entretenir avec la jeunesse italienne de ce qu’elle a fait, et du devoir impérieux d’accomplir le reste, en signalant avec la conscience du vrai, les turpitudes et les trahisons des gouvernants et des prêtres.
3° Enfin, pour me procurer par mon travail un honnête salaire.
Voilà les motifs qui m’ont poussé à faire le littérateur dans un temps où mieux vaut ne rien faire que de faire du mal. Fidèle à la vieille maxime “que les hommes ne sont bien jugés qu’après leur mort”, je ne parlerai que le moins possible des vivants.
Le genre du roman historique m’a paru le plus convenable, comme se rapprochant mieux que tout autre des réalités de la vie. »
Giuseppe Garibaldi

Traduit de l’italien par Tullio Martello.

Réalisation : William Dodé (flibuste.net) et Joël Faucilhon (lekti.net) - Mentions légales